Amelia de Kimberley McCreight

 

Amélia, c'est avant tout l'histoire d'une mère solo qui élève sa fille du mieux qu'elle peut, faisant passer sa carriere d'avocat un peu avant sa fille en pensant que cela lui permettrait de mettre Amelia à l'abri matériellement et financièrement parlant et on peut dire que cela marche puisque Amelia est une adolescante responsable et bonne élève qui a nouer malgrè tout une relation forte avec sa mère palliant l'absence de son père. Jusqu'au jour où elle reçoit cet appel la convoquant dans le bureau du proviseur, en arrivant à l'école il ne sera pas question de punition mais du pire cauchemar de tous les parents, où on lui apprend que sa fille a sauté du toit de son lycée. Entre abattement et incompréhension, Kate sombre, rongée par la culpabilité de n'avoir rien vu venir, réinterrogeant sa vie de mère et de femme. Aurions-nous fait mieux à sa place? Comment survivre à ça?
C'est un SMS anonyme disant qu'Amélia n'a pas sauté qui va la sortir de sa torpeur. Elle va alors se lancer, accompagnée d'un policier, dans une enquête qui va l'emmener dans l'intimité de sa fille. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que de découvertes en découvertes, on se laisse embarquer dans ce jeu macabre qu'elle va mettre à jour. Il est ici question d'une autre angoisse très actuelle, traitée avec habileté, du harcèlement scolaire. Facebook, Twitter, SMS...Elle passera tout au crible. On tremble pour elle, on souhaiterait prévenir Amélia de ne pas aller là, de ne pas répondre cela...Nous assistons impuissants à cette lente mais inexorable dérive. L'auteur alterne les points de vue en nous faisant revivre les derniers moments d'Amélia et la quête de sa mère pour faire jour sur ce qui s'est réellement passé dans ce lycée chic.
L'ensemble est poignant, révoltant aussi, particulièrement le silence des adultes. C'est un livre difficile à lire parce que son sujet l'est et il touche d'autant plus, à mon avis, lorsque l'on est parent. Toutefois, il me semble avoir une vraie place dans son rôle de sensibilisation à ce type de situation. Tout y est abordé: la difficulté d'être soi à l'adolescence, l'homosexualité, le désir d'appartenance à un groupe, l'emprise des réseaux sociaux...Et bien sûr, la complaisance de certains adultes et le manque de discernement de certains adolescents, au final pas si conscients des dégâts possibles.
Lire "Amélia", c'est plonger au cœur de nos peurs certes mais c'est aussi pouvoir peut-être parler plus justement de toutes ces dérives actuelles.

je le recommande vivement à tous ceux qui sont sensibles à cette cause qu'est le harcèlement scolaire, plus que la violence c'est un phénomène qui commence de plus en plus tôt et qui doit être dépisté par les adultes mais aussi qui doit être dénoncé par les enfants conscients que cela n'est pas normal.

Alors envie de le lire ? Allez y et partagez vos impressions :)

bises